Initier

Durée de lecture : moins d'une minute !

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
(ce billet court a été publié sur LinkedIn, avec la contrainte d’un maximum de 3000 caractères)
« Son arrivée à la tête de l’entreprise a initié un réel changement. »
(⬆️ Non)
 
Je vais vous parler aujourd’hui du verbe
 
🚨 INITIER 🚨
 
❌ Ce n’est pas le fait de commencer quelque chose.
On ne devrait pas dire : « Il a initié un réel changement dans l’entreprise. »
 
✅ C’est le fait d’enseigner à quelqu’un les connaissances élémentaires d’une discipline.
On devrait dire : « Le nouveau directeur a initié tous les salariés à l’utilisation de ce logiciel. »
 
➡️ Pourquoi est-ce qu’on se trompe ?
Devinez…
🇬🇧
Eh oui, à nouveau, nous voici un présence d’un magnifique anglicisme sémantique ou « faux-ami ».
En anglais, « to initiate » signifie 🥁 « commencer », « entamer », « lancer »… En français, non.
On pense peut-être également à l’adjectif et substantif « initial(e) » qui marque le début.
Et pourtant… encore non.
C’est vrai, l’étymologie ne nous aide pas :
✔️« initial » est emprunté au latin « initium » (commencement, début)
✔️« initier » est un dérivé de « initium » (commencement, début)
Et pourtant… toujours non.
 
➡️ Par quoi peut-on le remplacer ?
Par beaucoup de choses ! Selon le contexte, vous avez le choix : « commencer », bien sûr, mais également « amorcer », « engager », « entamer », « entreprendre », « inaugurer », « lancer »…
 
🚨ALERTE 🚨
La langue évolue !
Ce qui est critiqué, voire interdit aujourd’hui sera peut-être toléré demain et normalisé après-demain ! ☮️ 🌺
 
Et vous, vous avez tendance à initier des changements (ou autre chose) ? 💬
 
#lemotjuste #lesmotsdepascale #lemotdujour #languefrançaise #redaction #correction

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

0 commentaire

Laisser un commentaire