Opportunité

Durée de lecture : 1 minute

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
(ce billet court a été publié sur LinkedIn, avec la contrainte d’un maximum de 3000 caractères)
Aujourd’hui, nous allons parler du mot
 
🚨OPPORTUNITÉ🚨
 
❌ Ce n’est pas une occasion en or que vous pouvez/devez saisir.
On ne devrait pas dire : « Ce job est vraiment une bonne opportunité pour moi, je vais postuler ».
 
✅ C’est le caractère de ce qui est opportun.
On devrait dire : « Cette offre d’emploi est tout à fait opportune, je vais postuler ».
 
⚠️ Rappel : ce qui est opportun arrive à propos, convient à la situation du moment.
 
➡️ Pourquoi est-ce qu’on se trompe ?
1️⃣ Parce que les deux sens sont proches et peuvent se superposer. On peut considérer, par exemple, qu’une occasion à saisir a un caractère opportun, puisqu’elle arrive au bon moment. Mais l’inverse n’est pas toujours vrai. Une occasion qui arrive au bon moment n’est pas forcément bonne à saisir.
🤔🤯 (je sais…)
2️⃣ Parce que, une fois de plus, il s’agit d’un faux-ami qui nous vient de l’anglais. En effet, « opportunity » signifie exactement « occasion », « chance », « possibilité ».
 
➡️ Par quoi peut-on le remplacer ?
Vous pouvez utiliser « occasion », « possibilité », voire « chance » ou « perspective » dans certains contextes. Bref, toutes les traductions anglaises de “opportunity” 😁
 
🚨ALERTE 🚨
La langue évolue !
Ce qui est critiqué, voire interdit aujourd’hui sera peut-être toléré demain et normalisé après-demain ! ☮️ 🌺
Aujourd’hui, l’utilisation d’« opportunité » dans le sens d’« occasion » est critiquée par les puristes, mais est largement généralisée au quotidien. Il y a fort à parier que l’usage finira par l’emporter.
 
Et vous, comment employez-vous le mot « opportunité » ? 💬
 
#lemotjuste #lesmotsdepascale #lemotdujour #languefrançaise #redaction #correction

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

0 commentaire

Laisser un commentaire