S’avérer

Durée de lecture : 1 minute

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email
(ce billet court a été publié sur LinkedIn, avec la contrainte d’un maximum de 3000 caractères)
Aujourd’hui, nous allons parler du verbe
 
🚨S’AVÉRER🚨
 
❌ On ne devrait pas le faire suivre de « vrai »/« faux », « exact »/« inexact »…
On ne devrait pas dire : « Vos affirmations s’avèrent fausses ! »
 
✅ On devrait l’utiliser seul ou suivi d’un adjectif autre que « vrai » ou « faux » (« exact »/« inexact »…).
On devrait dire : « La tâche s’avère difficile ».
On peut dire également : « Les faits sont avérés ».
 
➡️ Pourquoi est-ce qu’on se trompe ?
 
Bonne question 🤔 Je ne suis pas sûre de pouvoir y répondre.
 
Cependant, ce dont je suis sûre, c’est que lorsqu’on connaît l’étymologie du mot, on a beaucoup moins de risques de se tromper !
 
En effet, le verbe « avérer » est emprunté au latin « adverare », qui signifie « rendre vrai ».
 
Si vous suivez bien, vous avez compris : dire « s’avérer vrai », c’est dire « se rendre vrai VRAI » 🤔
Et dire « s’avérer faux », c’est dire « se rendre vrai FAUX » 🤯
 
Vous voyez le problème ? 😁
 
➡️ Par quoi peut-on le remplacer ?
 
Si vous voulez absolument le faire suivre d’un adjectif tel que « vrai » ou « faux », vous pouvez le remplacer par « se révéler ». Ainsi, vous pouvez dire, sans commettre de contresens étymologique : « Vos affirmations se révèlent fausses ! »
 
🚨ALERTE 🚨
La langue évolue !
Ce qui est critiqué, voire interdit aujourd’hui sera peut-être toléré demain et normalisé après-demain ! ☮️ 🌺
 
Et vous, où en êtes-vous avec ce verbe ? 💬
 
#lemotjuste #lesmotsdepascale #lemotdujour #languefrançaise #redaction #correction

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

0 commentaire

Laisser un commentaire